Humanisme ou « pensée unique » ?

ralphgoude.jpg

Je suis, évidemment, opposé à la promotion de l’anorexie sous toutes ses formes et notamment dans la représentation de la femme que la publicité et la mode mettent en scène. Néanmoins, cette cause atteint ses limites quand il s’agit – comme c’est le cas cette semaine – de fustiger des annonces Ralph Lauren (cf. ci-dessus). De toute évidence, l’intention est ici de « construire » un territoire de communication pour la marque en utilisant des images à caractère unique. Ces photos, au-delà d’images retouchées sont des illustrations au même titre que les images autrefois conçues par Jean-paul Goude (la technique a évolué et on est passé du montage d’ektas à photoshop) qui n’ont pas la prétention de vouloir faire croire à une quelconque réalité.

L’outrance des images de Ralph Lauren est une outrance assumée comme telle. Comme d’habitude, l’enfer est pavé de bonnes intentions et il ne faudrait pas que les excès liés à une cause juste deviennent un frein à la création, une forme de censure insidieuse. Imaginerait-on reprocher à Giacometti d’encourager l’anorexie ou à Balthus de promouvoir la pédophilie ?

Publié dans : Actualité |le 17 octobre, 2009 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

A votre service... |
Waw Info |
senegal news |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | bligblogdelnica
| infosfamille
| Projet Transdisciplinaire