Archive pour décembre, 2009

Gillette sur la sellette

gillettebd.jpg

Les captures d’écran 1 et 2 sont authentiques, seule la capture d’écran 3, où l’on voit Tiger Woods débarrassé de son club, a été retouchée.

 
Après la main de Thierry Henry lors du match de l’équipe de France pour la qualification au mondial, beaucoup d’observateurs s’étaient aperçus avec stupeur que la photo du site Gillette avait été retouchée dans sa version française (le ballon avait été enlevé de la main du fautif, la version irlandaise étant restée intacte !…). Décision hâtive d’une direction de la communication qui voulait prouver sa réactivité ou initiative isolée d’un webmaster plus zêlé que malin ? En tous cas, l’effet avait été désastreux.

Visiblement, la pression du lynchage médiatique avait supplanté le temps de la réflexion comme ce fut le cas quelques années auparavant avec Kate Moss, lâchée par ses sponsors (H&M, Burberry’s…) sitôt la parution d’une photo la montrant sniffant de la coke. La marque Longchamp avait opportunément tiré son épingle du jeu en consacrant quelques mois plus tard le mannequin sous le signe de la rédemption.

Gillette n’est pas au bout de ses peines puisque la marque vient d’annoncer son intention de « prendre ses distances » avec Tiger Woods après l’étalage de ses déboires conjugaux. Va-t-on, lui aussi, le priver de son « instrument » (je pensais à son club de golf, bien sûr…) ?

J’attends avec impatience que Roger Federer, seul survivant d’une saga publicitaire pleine de promesses, fasse publiquement l’aveu de son opposition à la construction de minarets en Suisse…

Publié dans:Actualité |on 14 décembre, 2009 |Pas de commentaires »

Platon et les leaders du monde

newyorker.jpg

La galerie de portraits composée avec les visages des plus grands dirigeants du monde et qu’on peut admirer sur la home-page du « New Yorker », ressemble à première vue à l’organigramme d’une grande société. Pourtant, elle n’a pas le caractère « empesé » de l’illustration convenue des pages « gouvernance » de maints rapports annuels. Les visages y sont amusés, épanouis, libérés et les expressions évoquent à s’y méprendre les images des « photomatons* » saisies après que celles destinées au passeport aient été flashées. Le portrait du dirigeant iranien est un des seuls, avec celui de Evo Morales ou de Hugo Chavez à être détouré sur un fond noir, ce qui leur confère un ton plus grave que pour les autres portraits. Malgré cela, Mahmoud Ahmadinejad qui, bizarrement, semble avoir joué le jeu, offre un visage saisissant dont l’arrogance coutumière a disparu, sans doute à cause des circonstances de la prise de vue, en marge des tensions politiques.

Le portfolio est interactif et permet d’entendre le commentaire de l’auteur sur le personnage et les conditions de la prise de vue. D’après le photographe (Platon), Sarkozy aurait dédaigneusement décliné l’invitation.

www.newyorker.com

*A propos de « photomaton », accédez à une expérience très marrante sur ce site : http://laphotocabine.com

Publié dans:Actualité |on 4 décembre, 2009 |Pas de commentaires »

A votre service... |
Waw Info |
senegal news |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | bligblogdelnica
| infosfamille
| Projet Transdisciplinaire