Platon et les leaders du monde

newyorker.jpg

La galerie de portraits composée avec les visages des plus grands dirigeants du monde et qu’on peut admirer sur la home-page du « New Yorker », ressemble à première vue à l’organigramme d’une grande société. Pourtant, elle n’a pas le caractère « empesé » de l’illustration convenue des pages « gouvernance » de maints rapports annuels. Les visages y sont amusés, épanouis, libérés et les expressions évoquent à s’y méprendre les images des « photomatons* » saisies après que celles destinées au passeport aient été flashées. Le portrait du dirigeant iranien est un des seuls, avec celui de Evo Morales ou de Hugo Chavez à être détouré sur un fond noir, ce qui leur confère un ton plus grave que pour les autres portraits. Malgré cela, Mahmoud Ahmadinejad qui, bizarrement, semble avoir joué le jeu, offre un visage saisissant dont l’arrogance coutumière a disparu, sans doute à cause des circonstances de la prise de vue, en marge des tensions politiques.

Le portfolio est interactif et permet d’entendre le commentaire de l’auteur sur le personnage et les conditions de la prise de vue. D’après le photographe (Platon), Sarkozy aurait dédaigneusement décliné l’invitation.

www.newyorker.com

*A propos de « photomaton », accédez à une expérience très marrante sur ce site : http://laphotocabine.com

Publié dans : Actualité |le 4 décembre, 2009 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

A votre service... |
Waw Info |
senegal news |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | bligblogdelnica
| infosfamille
| Projet Transdisciplinaire